Retour sur le mini-séminaire du CNC : les modèles coopératifs dans le secteur agricole, la clé est dans la diversité !

Le 28 avril 2022, le Conseil national de la Coopération (CNC) organisait un mini-séminaire sur les modèles coopératifs dans le secteur agricole.

Les coopératives agricoles sont l'un des piliers du mouvement coopératif belge. Cela se reflète d’ailleurs dans leur pourcentage du nombre de coopératives agréées : 267 des 731 coopératives agréées, soit 36%, sont actives dans l'agriculture !

Historiquement, les agriculteurs et les horticulteurs ont créé des entreprises coopératives pour des raisons principalement économiques. La coopération était (et reste) nécessaire pour acquérir un certain pouvoir de marché et réaliser des économies d'échelle afin de garantir un revenu équitable à l'agriculteur.

Ces dernières années, ce type de coopératives agricoles ont vu d’autres modèles émerger : des coopératives qui mettent davantage l'accent sur la territorialité, la durabilité et l'implication des consommateurs.
Mais, comme l'ont montré les échanges de notre mini-séminaire, les ‘nouvelles’ coopératives s'efforcent également d'obtenir un revenu équitable pour l'agriculteur, tandis que les ‘anciennes’ coopératives agricoles sont de plus en plus soucieuses de leur impact sur l'environnement. Bien que différents, leurs modèles et objectifs ne sont donc pas si éloignés.

Luc Vanoirbeek, secrétaire général de la Fédération des coopératives horticoles de Belgique, a par exemple souligné que tous les fruits et légumes qui passent par les criées font partie d’une chaîne de production qui fonctionne en circuit court. Le délai entre la récolte par l'agriculteur et l'achat par le consommateur est très bref : "souvent, vous pouvez acheter nos produits agricoles dans le magasin le jour même de la vente aux enchères".

Thérèse-Marie Bouchat, codirectrice de la coopérative Paysans-Artisans, a pour sa part mis davantage le focus sur l’interaction entre l'agriculteur et le consommateur. Elle parle volontiers d'entrepreneuriat collectif, "grâce auquel l'agriculteur reçoit un prix juste pour ses produits et le consommateur un accès à des produits agricoles de qualité".

Tom Troonbeeckx, co-fondateur de Boer&n Compagnie partage cette approche relationnelle : "Notre ferme est portée par la communauté. L'agriculteur travaille en … compagnie du public environnant vers le même objectif".

Anne-Marie Vangeenberghe, conseillère en entrepreneuriat coopératif pour Cera et le Boerenbond a conclu en paraphrasant le slogan souvent cité dans les milieux coopératifs : « Seul, on va plus vite ; bien entouré, on va plus loin". Autrement dit, dans l'agriculture (comme dans d’autres secteurs d’activité), la coopérative est l’organisation parfaite pour offrir une réponse collective aux besoins des personnes via une activité économique. Toutefois, en fonction de votre projet d'entreprise spécifique, il est préférable de d’abord procéder à une bonne analyse des parties prenantes afin de déterminer les types de partenaires appropriés à inclure dans votre structure. Parfois, il est préférable qu'une coopérative soit composée uniquement d'agriculteurs ; d'autres fois, les agriculteurs auront intérêt à s’associer aux consommateurs pour constituer leur base de fonctionnement.

Soit la démonstration que la clé est dans la diversité !

Rechercher

Newsletter